Quelles sont les raisons qui poussent les gens à croire aux théories du complot?

La première est l’incertitude face à une situation qui n’était jamais arrivée auparavant menant à des pertes d’emplois ainsi que des situations financières précaires pour de nombreux Québécois.

Marie-Eve Carignan, Ph.D., professeure agrégée au département de communication de l’Université de Sherbrooke et directrice du pôle médias de la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents (Chaire UNESCO-PREV), mentionne que « cela s’explique beaucoup par le fait que les gens qui étaient très anxieux veulent chercher des réponses puis n’acceptaient pas de simplement se faire dire que pour l’instant il n’y a pas de remède, il n’y a pas de vaccin, on en sait très peu sur la pandémie et les connaissances ne cessent d’évoluer. » (Entretien téléphonique, le 22 octobre 2020)

Selon elle, les réseaux sociaux ont un gros rôle à jouer dans la désinformation : « On voit vraiment un lien aussi avec la présence sur les médias sociaux donc ceux qui sont plus présent et encore ceux qui sont actifs en partageant sont plus à risque d’adhérer à l’indice complotiste. On a vu que des gens qui avaient un grand sentiment d’insécurité allaient plus sur les réseaux sociaux ont été exposés à de la fausse information ou une thèse complotiste puis ont été plus susceptibles d’y adhérer. »

LRPC

Y a-t-il plus de gens qui croient aux théories du complot au Québec?

Un sondage publié par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) démontre que « le tiers de la population pense que le gouvernement cache des informations tandis que le quart croit que le virus a été créé en laboratoire ».

Marie-Ève Carignan, soulève que « les résultats obtenus en avril démontraient que les Québécois étaient ceux ayant le plus confiance en ses autorités, ce qui est un facteur contre le complotisme. Plus on fait confiance aux autorités, moins on a tendance à adhérer à une vision complotiste ».

Pharmacie Brunet

Y a-t-il des facteurs qui peuvent influencer l’adhésion à l’indice complotiste?

Marie-Ève Carignan, soutient que oui : « Il y a des liens très forts avec notamment l’âge, disons les 55 ans et moins. L’âge est un facteur vraiment important, ce qui fait en sorte que nos prochains travaux vont notamment s’intéresser aux 13-17 ans parce qu’on voit que les plus jeunes ont tendance à adhérer davantage aux théories complotistes. »

Un autre élément important est le niveau de scolarité. Il a été prouvé que les gens qui n’ont pas de diplôme universitaire sont plus à risque, mentionne-t-elle. Samedi le 24 octobre dans La Presse, la maison CROP rappelait ceci : près de 20 % des Québécois adhèrent à l’une ou l’autre des théories du complot qui entourent la pandémie de COVID-19.

Rick Loomis, Getty Images

Qu’est-ce que QAnon?

La conspiration QAnon a fait son entrée aux États-Unis en 2017 lorsqu’un internaute anonyme, dénommé « Q », s’est mis à publier des signaux sur des sites sombres du net. Le fondement de base du mouvement conspirationniste américain est de dénoncer un Ordre mondial, au-delà de l’État, mené par une élite pédosatanique majoritairement composée d’adversaires du président américain Donald Trump.

Traduisant les idéologies les informations trop souvent non fondées de QAnon au Québec depuis 2018, Radio-Québec appartenant à Alexis Cossette-Trudel, a changé de vocation depuis la pandémie pour constamment remettre en question les mesures sanitaires du gouvernement québécois. La pandémie a fait bondir son auditoire, sous diverses plateformes, atteignant même les 150 000 abonnés.

Marie-Ève Carignan estime que ce genre de groupe est de plus en plus craint chez nos voisins du Sud : « Dans le contexte des élections américaines, où on craint l’impact de ces groupes-là, entres-autres QAnon, un groupe que le FBI commence à traiter comme un groupe radical au potentiel très violent. »

Emil Landof, The Wall Street Journal

Comment donner moins de visibilité aux théories du complot?

En quelques jours, QAnon aux États-Unis, mais aussi Radio-Québec, ont vu leurs comptes se faire bloquer par les deux plus grands réseaux sociaux au monde, Facebook et YouTube. Facebook a évoqué comme raison qu’on y diffusait de l’information conspirationniste et des fausses nouvelles. YouTube, pour avoir exercé de la désinformation médicale dans un vidéo où il affirmait qu’une cure contre le virus existe déjà. Pour justifier les faits à ses auditeurs, Cossette-Trudel soutient détenir la vérité et être victime de censure.

Selon Marie-Ève Carignan, les géants du web ont pris la bonne décision dans le contexte actuel: « C’est sûr que d’aller censurer ou de fermer les comptes faisant allégeances aux théories du complot sur les réseaux sociaux vient renforcir un discours de victime et de censure voulant qu’on veut taire une grande conspiration. Mais de l’autre côté c’est une bonne chose dans un sens puisqu’en ce moment le problème c’est qu’il n’y a pas de loi qui encadre la désinformation en ligne. »

Jacques Nadeau, Le Devoir

Doit-on craindre les complotistes?

Depuis le renforcement des règles gouvernementales adoptées pour contrer la deuxième vague, les personnes qui croient à des théories du complot au Québec sont de plus en plus nombreuses à dénoncer les règles imposées par le gouvernement Legault, virtuellement sur les réseaux sociaux, mais aussi lors de manifestations illégales.

Le 15 juillet dernier, en pleine nuit, une poignée de manifestants se sont rendu devant le domicile du directeur de la Santé publique du Québec Horacio Arruda. Ils ont été sur les lieux pendant seulement quelques minutes et ont quitté après avoir crié leur discours contre les médias de masse et le gouvernement du Québec.

Marie-Ève Carignan croit d’ailleurs que cela ne règlera pas le problème pour de bon, en ajoutant que « cela vient contenir certains problèmes dans la mesure où ceux qui adhèrent le plus aux théories sont aussi ceux qui adoptent moins les mesures sanitaires de la santé publique ».

SOURCES :

QAnon : What is it and where di dit come from?

https://www.bbc.com/news/53498434

https://qanonquebec.com/chroniques-dalexis/

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1739841/qanon-facebook-banni-conspiration-radio-quebec

https://ici.radio-canada.ca/recit-numerique/1030/qanon-conspirations-complot-canada-quebec-trump

https://www.cbc.ca/news/canada/montreal/qanon-quebec-anti-mask-conspiracy-theory-violence-1.5726891

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1739841/qanon-facebook-banni-conspiration-radio-quebec

https://www.lavoixdelest.ca/actualites/covid-19/au-tour-de-youtube-de-bannir-alexis-cossette-trudel-65969745d6ac97e5491815263e4aad4a

https://ourworldindata.org/rise-of-social-media

Auteurs