Est-ce que les Québécois décorent plus cette année?

L’année 2020 est bien particulière avec la pandémie de COVID-19 et Noël est une fête qui sera bien chamboulée. Dès novembre, les Québécois se sont rués dans les magasins pour acheter leur décoration. Des ventes records pour cette année dans bien des magasins rapporte Radio-Canada le 12 novembre.

La ville de Boisbriand qui a une population de 26 884 habitants, dont plusieurs de religion différente, est plus décorée que jamais. « Les décorations de Noël sont très nombreuses cette année, et ce, partout dans les rues de Boisbriand. Ça réchauffe le cœur de voir autant de lumières sur nos maisons! » mentionne Marlène Cordato (échange de courriels, 9 décembre 2020).

De plus, plusieurs personnes, qui n’ont pas l’habitude de passer le temps des fêtes dans la province, décorent cette année pour la première fois. C’est le cas de Geneviève Proulx (Entretien zoom, 7 décembre 2020), qui passe habituellement le temps des fêtes dans sa maison en Floride. « Normalement, j’arrive à la mi-décembre et là c’est le temps de faire mon sapin. C’est une activité que j’adore », explique-t-elle avant de mentionner que, cette année, elle a commencé à décorer le 14 novembre puisqu’elle restait dans son condo de Mirabel.

Photo: Jessica Potsou

Pourquoi décorer en temps de pandémie?

Pour la grande majorité des Québécois, les décorations sont un moyen de se mettre dans l’esprit des fêtes. Cette année, on peut dire que c’est encore plus vrai. En effet, en ces temps difficiles, on cherche des façons de se changer les idées et de se remonter le moral. La joie qu’apportent les décorations de Noël devient alors évidente.

« Je sentais que cette année allait être difficile et j’aimais bien l’idée de décorer d’avance pour mettre un petit peu de joie dans nos cœurs », explique Florence Toupin (Échange de courriels, 9 décembre 2020), de Repentigny, qui a décoré sa demeure un mois plus tôt cette année. « Je trouve ça beau de voir ça le soir, au lieu que tout soit sombre, ça illumine une pièce et ça change mon moral pour le mieux », ajoute-t-elle.

« Cette année, j’ai décoré pour moi », mentionne Geneviève Proulx. Cette dernière explique qu’elle a l’habitude de décorer sa maison en Floride de façon chic, car elle reçoit des amis pour le temps des fêtes. Cette année, elle a choisi des décorations qui reflètent plus sa personnalité en sachant qu’elle ne recevrait pas.

Photo: Geneviève Proulx

Décorer dans le réseau de la santé, une bonne idée?

Le 24 novembre, une directive a été émise par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Cette dernière donnait le feu vert pour l’installation de décorations de Noël dans les milieux de vie et de soins, tels que les CHSLD et les hôpitaux. La direction générale des ainés et des proches aidants y mentionne notamment : « La présence de décorations de Noël fait partie de nos traditions québécoises associées à la période des fêtes. Cela représente un moyen concret d’égayer les milieux de vie et les milieux de soins des usagers pendant cette période de réjouissance ».

En suivant cette directive, les établissements du réseau de la santé peuvent installer des décorations qui ne peuvent être manipulées et qui n’obstrueront pas la ventilation.

Rappelons, qu’en juin déjà 82% des décès reliés à la COVID-19 au Québec provenaient des résidences de personnes âgés.

Photo: Geneviève Proulx

Comment les villes organisent-elles leurs festivités?

Plusieurs municipalités ont dû se réinventer quant aux festivités qu’elles offrent à leurs citoyens. Tandis que certaines villes ont choisi d’organiser un défilé dans les rues afin que les citoyens y assistent de leur maison, d’autres municipalités ont opté pour des évènements virtuels.

La Ville de Boisbriand organise chaque année une soirée d’illumination de l’hôtel de ville. Afin d’éviter les rassemblements, le service des loisirs a organisé l’évènement virtuel « J’allume mes lumières avec Jean-Marc ». Ainsi les citoyens ont été invités à inscrire leur maison sur le site de la ville. Puis, lors de l’évènement virtuel animé par Jean-Marc Parent, la ville s’est illuminée. L’évènement a aussi attiré des personnes provenant de partout au Québec. « Des gens de Saint-Polycarpe, Longueuil, Laval, Mirabel, Sainte-Thérèse, Ottawa, Kipawa, Crabtree, Bois-des-Filion, Trois-Rivières, Gatineau, Delson, Matane, Lachute, Roxton pond, Rimouski et Repentigny se sont inscrits à l’évènement, bien qu’il était d’abord et avant tout destiné aux citoyens de Boisbriand », mentionne Marlene Cordato.

« Regarder l’idée de la Ville de Boisbriand. Je trouve ça beau, je trouve ça le fun. C’est impressionnant comme un être humain s’adapte. Et il y a plein de villes qui le font », a mentionné Jean-Marc Parent lors de l’évènement qui se déroulait le 3 décembre.

Photo: Jessica Potsou

Comment vivre un Noël virtuel?

Le 3 décembre, le premier ministre, François Legault, a annoncé que les rassemblements de Noël seraient finalement interdits en zone rouge. Il a ajouté le 9 décembre que des amandes seraient émises sans avertissement aux personnes qui ne respecteraient pas la consigne.

Les Québécois devront donc fêter Noël virtuellement avec leur famille. « Je mentirais si je disais que je trouve ça génial comme idée, par contre, si c’est pour la sécurité de tous, je le comprends », mentionne Florence Toupin qui va fêter virtuellement avec sa famille.

Geneviève Proulx organise aussi les fêtes virtuellement. Elle et son conjoint ont appris à leurs parents comment faire des vidéoconférences. « Noël va exister, Noël on va le faire par zoom et on va bien l’organiser », mentionne-t-elle en ajoutant qu’elle a des jeux de société qui se jouent bien en appel vidéo.

Plusieurs, dont Geneviève Proulx, prévoient aussi aller porter les cadeaux sur le perron en respectant ainsi les mesures sanitaires.

« Nous sommes tous ensemble face à cette pandémie, juste éloignés temporairement les uns des autres. Il faut tenir bon », mentionne la mairesse de Boisbriand.

Photo: Jessica Potsou

Le Québec vers un confinement total?

Alors que les écoles devront fermer le 17 décembre prochain, François Legault n’exclut pas de mettre l’économie québécoise sur pause durant le temps des fêtes comme il l’a fait au printemps.

La fermeture des écoles le 17 décembre demeure en vigueur même si les rassemblements sont interdits.

En date du 10 décembre, le Québec compte 1 842 nouveaux cas d’infection pour un total de 158 310 depuis le début de la pandémie. On compte aussi 33 nouveaux décès portant ainsi le total à 7 382. On remarque dans les hôpitaux, une hausse 4 hospitalisations tandis que le nombre de personnes aux soins intensifs a diminué de 8.

Sources:

https://www.lapresse.ca/covid-19/2020-11-24/quebec-encourage-les-decorations-de-noel-dans-le-reseau-de-la-sante.php#

https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002773/

https://www.lapresse.ca/covid-19/2020-12-03/covid-19-au-quebec/pas-de-rassemblements-a-noel.php

https://www.journaldequebec.com/2020/12/09/la-fermeture-des-services-non-essentiels-a-letude

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1748881/decorations-noel-ventes-record-pandemie-covid-19-regis-labeaume

https://www.journaldemontreal.com/2020/06/02/82-des-deces-lies-a-la-covid-19-dans-les-residences-pour-aines-1

https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/situation-coronavirus-quebec/

https://www12.statcan.gc.ca/census-recensement/2016/dp-pd/prof/details/page.cfm?Lang=F&Geo1=CSD&Code1=2473005&Geo2=PR&Code2=24&SearchText=Boisbriand&SearchType=Begins&SearchPR=01&B1=All&GeoLevel=PR&GeoCode=2473005&TABID=1&type=0

Auteurs