Comment l’intelligence artificielle arrive-t-elle à créer des emplois?

Selon une étude de Statistique Canada publiée le 2 novembre dernier, les données récentes sont encourageantes quant à la création d’emploi au sein de diverses industries utilisant l’intelligence artificielle.

En effet, il semblerait que l’embauche de robots soit associée à une plus grande productivité des entreprises ainsi qu’à un plus grand nombre d’emplois, contrairement au scénario pessimiste envisagé depuis plusieurs années, ou les robots supplanteraient les humains dans les entreprises.

Selon les données recueillies, il y aurait une augmentation de 20%, du nombre d’emplois au sein d’une même entreprise utilisant les robots pour divers secteurs.

(C) Statistique Canada, données sur les importations et Enquête sur le mileut de travail et les employés

(C) RenderHub

Quel est le rôle actuel de l’intelligence artificielle au sein des entreprises?

Selon François Laviolette, professeur au sein du département d’informatique et de génie logiciel de l’Université Laval :« En ce moment, […] beaucoup de compagnies utilisent l’intelligence artificielle dans le but de mieux répondre aux besoins des clients […]avoir un programme adapté à un besoin personnel du client […] On l’utilise surtout dans plusieurs industries manufacturières à des fins de détections préventives. Par exemple, lorsqu’une pièce d’une voiture est sur le point de briser, l’IA peut le détecter avant de remplacer le tout. » (Entretien téléphonique, 11 novembre 2020)

Comme le confirme l’étude de Statistique Canada, l’intelligence artificielle est surtout utilisée dans l’industrie automobile, là où ils effectuent l’assemblage des véhicules. Ils opèrent également dans la transformation des matières plastiques ainsi que la fabrication de divers minéraux et métaux au sein de multiples entreprises, qui utlisent principalement des chaînes de montage, là où on doit souvent faire appel à la robotique pour effectuer le travail rapidement et efficacement.

(C) Simon Duclos

Quelle est la demande actuelle pour les systèmes automatisés?

Toujours selon cette même étude, la demande pour l’intelligence artificielle et les systèmes automatisés sont en augmentation croissante au sein de nombreux secteurs. Effectivement, les investissements ne manquent pas et ne sont pas près de cesser, plus spécifiquement dans les industries de fabrication.

(C) Statistique Canada, données sur les importations et Fichers de microdonnées longitudinales des comptes nationaux.

Selon les chiffres, les principales industries touchées par ces investissements, notamment, l’industrie mécanique, l’industrie pétrolière et d’autres secteurs tels que la santé sont en augmentation constante au sein d’une période de 17 ans, soit de 2000 à 2017. Seule l’industrie automobile a vu sa demande descendre légèrement au cours des dernières années.

(C) Mathieu Goulet

Qui sont les personnes les plus à risque au sein d’une entreprise ayant recours à l’utilisation de l’IA?

Bien que l’on aurait tendance à croire que les employés au bas de l’échelon seraient les premiers à être licenciés au sein d’une entreprise ayant recours à l’IA, il semblerait que ce soit plutôt les cadres haut placés qui se retrouvent dans l’embarras .

En effet, comme le révèle cette étude de Statistique Canada, les cadres sont les premiers touchés par l’arrivée de l’IA au sein de leur propre entreprise.

(C) Statistique Canada, données sur les importations et Enquête sur le de travail et les employés

Selon l’étude, les choses sont claires, les cadres hauts placés sont plus durement touchés que les employés pour des raisons bien spécifiques. Il semblerait que la diminuution du nombre de cadres dans une entreprise soit liée à « une augmentation de l’étendue du contrôle, à un déplacement de la prise de décisions et à un changement des incitatifs au sein de l’entreprise. » En d’autres mots, certaines responsabilités typiques des cadres, comme la formation des travailleurs, sont transférées plus près de l’atelier, tandis que d’autres, comme le choix des technologies de production, sont transférées aux propriétaires ou au siège social de l’entreprise.

(C) Le Parisien

Quel futur pour les travailleurs au sein des entreprises utilisant l’IA?

Malgré des chiffres qui laissent place à l’optimisme en ce qui concerne le futur des travailleurs oeuvrant aux côtés de robots, le professeur Laviolette de son côté, voit les choses sous un angle beaucoup plus pessimiste, particulièrement pour les ceux et celles pratiquants des métiers divers en dehors de l’industrie manufacturière.

« Toute technologie qui apparait a tendance à bousculer l’offre d’emploi et l’intelligence artificielle va continuer d’avoir cet effet-là […] beaucoup d’emplois seront transformés et deviendront plus simple à effectuer pour l’humain […] Il y a des emplois comme celui des camionneurs qui sont voués à disparaître […] les gros systèmes de camionnage longues distances, ça ne devrait plus exister. Tout le système sera automatisé. »

Sources :

https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/11-626-x/11-626-x2020024-fra.htm

https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/11f0019m/11f0019m2020017-fra.htm

Auteurs