Qui est affecté par la fermeture de la frontière canadienne?

Selon Rebecca Purdy, porte-parole de l’agence des services frontaliers du Canada, le pays n’a pas fermé sa frontière et a seulement mis en place des restrictions pour les ressortissants étrangers pour tout voyage discrétionnaire ou optionnel vers le Canada (Échanges de courriels, 30 septembre 2020). Ceux qui sont affectés par ces restrictions sont surtout les couples binationaux. Avant la pandémie, certaines personnes avaient l’habitude d’aller aux États-Unis en voiture pour aller voir leur conjoint ou leur conjointe. C’était le cas de Steve Thauvette qui allait voir sa copine en voiture ou en autobus à Chateauguay dans l’État de New York. « En voiture, le trajet me prenait une quarantaine de minutes et en autobus environ 2 heures », précise-t-il (Entretient en tête à tête, 18 octobre 2020). Comme lui, il y a des milliers de personnes au Canada qui ne peuvent pas quitter le pays pour aller voir leur bien-aimé. Pour le moment, il n’y a aucune statistique démontrant le nombre de couple binationaux au Canada. En 2011, 4,6% des couples mariés étaient en union mixte.

Photo: Reuters / Chris Helgren

Que font les douaniers lorsque quelqu’un veut traverser la frontière?

Pour Rebecca Purdy, la pandémie a changé la journée des douaniers dans tous les modes c’est-à-dire terrestre, maritime, aérien et ferroviaire. Les questions des agents sont beaucoup plus approfondies pour évaluer la santé des voyageurs. Elle explique qu’ils ne font pas seulement poser des questions : « Ils sont formés pour observer les signes visibles de maladie et ils redirigeront tout voyageur qu’ils soupçonnent d’être malade, quelle que soit la réponse du voyageur à la question de contrôle sanitaire. » Les agents remettent aussi des documents pour que les voyageurs restent en quarantaine pendant quatorze jours.  Les seules personnes qui peuvent traverser la frontière terrestre sont les camionneurs, les pompiers et les travailleurs médicaux, ainsi que les voyageurs qui entrent au Canada pour recevoir des services essentiels.

Photo:: Steve Thauvette

Comment les couples font-ils pour garder espoir?

Depuis le 16 mars que la frontière canado-américaine,la plus longue frontière du monde avec 8 890 km, est fermée. Oui, il y a l’accès aérienne mais les billets sont assez chers et ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise à prendre l’avion. C’est le cas de Steve Thauvette qui trouve que les derniers mois n’ont pas été faciles: « C’est très difficile et ça affecte beaucoup mon moral. Je parle assez souvent aux frontières américaines pour avoir le plus d’informations. Comme j’ai dit à ma blonde j’aimerais aller la voir en avion et ce n’est pas l’argent le problème, c’est le fait que j’ai vraiment peur en avion. » Cela peut sembler impossible de garder son couple en vie sans savoir quand il va revoir sa conjointe, mais il garde espoir et tout ce qu’il peut faire c’est attendre. « On se parle à tous les jours en Facetime et on s’envoie des cadeaux par la poste. Tout ce que je peux faire c’est attendre », explique-t-il. Pour le moment, la frontière canadienne restera fermée jusqu’au 21 novembre.

Photo: Getty Images / Lars Hagberg

Quel type de conjoint peut entrer au pays?

Seuls les « conjoints de faits » peuvent entrer au Canada et rester en quarantaine. Voici la définition de « conjoint de fait » selon l’agence des services frontaliers du Canada : « Une personne qui vit avec une autre personne dans une relation conjugale depuis au moins un an. » Pour prouver une union de fait, les deux personnes doivent fournir des preuves de cohabitation. Être marié ou avoir une relation de longue date ne suffit pas pour être considéré comme une union de fait. Alors, une personne qui habite au Canada et qui est marié avec une autre habitant aux États-Unis ne peut aller voir sa femme ou son mari puisqu’ils n’habitent pas ensemble. Aussi, chaque personne entrant au pays doit respecter toutes les exigences d’entrées comme la mise en quarantaine.

Photo:: Keith Minchin/The Canadian Press

Pourrait-on laisser entrer les conjointe(e)s aux États-Unis ou au Canada?

Même si la situation est très difficile pour les couples binationaux, il serait trop risqué d’ouvrir les frontières pour ceux-ci. Selon Jenica Atwin, député de Fredericton avec le Parti vert du Canada, des discussions doivent avoir lieu sur le sujet : « Je veux contribuer aux conversations sur l’ouverture de la frontière avec les recommandations de l’administratrice en chef de l’Agence de la santé publique, Dr Theresa Tham. » (Échange par courriels, 9 octobre 2020). C’est donc un sujet de conversation au parlement fédérale, mais elle croit quand même que la priorité numéro un, c’est la sécurité de la population. Aussi, il faudrait que les couples puissent fournir des documents aux agents frontaliers prouvant leur relation ce qui pourrait créer certaines complications. Jenica Atwin croit que laisser aller les Canadiens aux États-Unis et vice-versa n’est pas une bonne idée pour le moment : « Je crois qu’on doit garder les frontières fermées jusqu’à temps que la situation s’améliore. Les inconvénients causés par la fermeture des frontières ne sont pas comparables à ceux causés par l’augmentation des cas de la Covid-19 au Canada qui pourrait avoir un impact potentiel sur notre économie et qui pourrait nuire à notre système de santé » (Échange par courriels, 9 octobre 2020). Elle précise aussi qu’elle a de la famille et des amis aux États-Unis et qu’elle et sa famille apprécient les services offerts là-bas, mais qu’aucun de ces facteurs valent la peine d’ouvrir la frontière américaine aux Canadiens. Alors, il est difficile de dire si les couples binationaux vont pouvoir revoir leur bien-aimé bientôt.  

Photo: Steve Thauvette

Qu’est ce que le mouvement #LoveIsNotTourism

C’est un mouvement pour supporter les couples binationaux qui tente de changer les choses sur l’ouverture des frontières. L’objectif est de convaincre le gouvernement de diminuer les restrictions sur les voyages pour les couples. Pour le moment, quelques pays comme le Danemark, la Suisse et la Norvège permettent aux couples de se voir. Il y a récemment eu un mariage entre deux Canadiens au Nouveau-Brunswick et la cérémonie a eu lieu à la frontière canado-américaine pour que la famille qui habite aux États-Unis puisse voir la cérémonie de l’autre côté de la rivière dans l’État du Maine. Cela montre que même une pandémie ne peut pas empêcher deux personnes de se marier.

Sources:

https://www.lapresse.ca/covid-19/2020-03-16/ottawa-ferme-ses-frontieres-aux-etrangers-sauf-aux-americains

https://www.loveisnottourism.org/

https://www.tvanouvelles.ca/2020/10/18/ils-se-marient-a-la-frontiere-pour-pouvoir-reunir-leurs-familles

Auteurs