Par Kathy Giroux

Quelle est la situation au Liban ?

« Le Liban est un pays du Moyen-Orient qui a un système politique fondé sur la répartition du pouvoir selon chaque groupe de religion » rappelle le professeur de sociologie à l’Université du Québec à Montréal, Rachad Antonius, spécialiste du Proche-Orient. Le Liban est divisé en 18 confessions religieuses reconnu par l’État. En 2020, le pays se retrouve en situation de crise à la suite de deux explosions causées par 2750 tonnes d’ammonium de nitrate qui étaient rangées dans le port depuis plus de six ans. Ces explosions ont ravagé la ville causant ainsi des dégâts estimés entre 6,8 et 8,1 milliards de dollars de dommages. Elles ont causé de grandes pertes économiques au pays et aussi le décès de 191 personnes et plus de 6 500 blessés à Beyrouth, le 4 août dernier. Le 17 septembre, la capitale subit un nouveau choc à la suite d’un incendie dans le port. Un entrepôt de la Croix-Rouge a pris feu, détruisant ainsi les ressources d’aide pour la population. « La situation économique se retrouve à être désastreuse due à la corruption du gouvernement libanais », rappelle Antonius. À la suite de la catastrophe, le pays s’est retrouvé avec plus de difficulté qu’avant l’explosion. Plus de 50 % de la population vit sous le seuil de la pauvreté et le taux de chômage atteignait 55 % dans certaines villes et la monnaie de l’État a perdu 80 % de sa valeur. « Les plus privilégiés quittent le pays tandis que d’autres font du bénévolat ou n’importe quelle autre activité pour se changer les idées », déclare Drowster, un photographe de Montréal qui est allé sur place pour documenter la crise au Liban après son premier voyage en 2016. 

Crédit photo : Drowster

La population libanaise va-t-elle bien ?

« Les locaux sont encore très affectés émotionnellement par l’explosion et les évènements qui s’en sont suivis. Ils sont tristes, fâchés et toujours en deuil », indique Drowster. La communauté libanaise est en colère à la suite de l’explosion qui a montré la corruption avec des manifestations qui se sont rapidement transformées avec la violence qu’il y a eu lors de celles-ci. « Il y a eu plusieurs manifestations dans les jours suivant l’explosion. Ceux-ci sont devenus violents notamment avec l’utilisation de vraies balles et de fusils à granulés métalliques. Les gens veulent continuer à exprimer leur colère et leur mécontentement, mais ils n’ont plus la force de le faire », dit Drowster. Les manifestations ont fait plusieurs blessés dont certains ont dû être évacués par la Croix-Rouge. La population est en colère, triste, en deuil, écrasée par la crise économique et le manque d’appui de l’État. 

Crédit photo : Drowster

Quelle est la réalité du Liban à la suite de l’explosion et de l’incendie ?

« Les Libanais ont atteint le bout du rouleau. La plupart n’ont plus les moyens de faire quoi que ce soit avec la dévaluation drastique de la livre libanaise. Toutes leurs économies se sont évaporées depuis octobre. Pour ceux qui leur reste de l’argent, ils ne peuvent le retirer de leur compte parce que les banques leur empêchent », raconte Drowster qui a vu la réalité après l’explosion. 

Le Liban est affaibli à la suite de l’explosion qui a détruit des hôpitaux, des coupures d’électricité de 3 à 20 heures par jour ainsi que la destruction de bâtiments. Puisque les hôpitaux ont été durement touchés, les blessés ne peuvent se faire soigner en plus de la COVID-19 qui fait des ravages partout dans monde. La réalité du Liban se retrouve à être un pays en crise et en révolte qui demande l’emprisonnement des coupables de l’explosion, malgré le fait que ce n’était pas un incident criminel, mais un de mauvaise gestion. 

Crédit photo : Drowster

Que se passe-t-il maintenant ?

Avec la négligence du gouvernement, la population demande de régler des comptes. Emmanuel Macron, président de la France, a été au Liban à deux reprises (le 7 août et le 1er septembre) afin de faire pression pour avoir du changement dans le pays. Plusieurs pays (la France, les pays du Golfe) apportent leur aide au Liban afin de l’aider dans sa reconstruction, dont le Canada qui a donné cinq millions de dollars ainsi que de 1,5 million en aide humanitaire. Aucune aide financière directe de la part du Canada a été déposée au gouvernement libanais, mais l’argent sera donné à des oeuvres humanitaires sur place qui aident le pays. Le Liban est plongé dans une crise, menant la population au désespoir après la destruction de l’entrepôt de ressources de la Croix-Rouge ce qui a amené plusieurs conséquences sur l’aide qu’ils pouvaient avoir.

Crédit photo : Drowster

Comment se passe la reconstruction du pays ?

La reconstruction du pays a commencé depuis août. « Malgré que la reconstruction ait repris et beaucoup d’efforts sont consacrés aux travaux, l’esprit n’y est pas », raconte Drowster après son deuxième passage au Liban. « Les Libanais ne voient pas comment s’en sortir », précise Antonius. La reconstruction de ce pays dépend des autres pays qui leur donnent des moyens pour le faire.

La population ne peut pas compter sur l’État pour l’aider à nettoyer ainsi qu’à reconstruire le pays. Les bénévoles ont nettoyé les rues de Beyrouth tandis que le gouvernement n’a point aidé. Les aides humanitaires se sont multipliées grâce à l’Organisation des Nations Unies.

Crédit photo : Drowster

Comment la communauté internationale aide le Liban ?

Durant la crise, la France continue de se tenir auprès du Liban. Le président de la République, Emmanuel Macron, a demandé aux dirigeants de tenir leurs engagements qu’ils ont pris auprès de la population en tant que représentants. Saad Hariri, la porte-parole et ex-premier ministre du Liban, a fait une déclaration le 23 septembre ce qui a amené la France à le saluer pour son courage. Emmanuel Macron continue de donner tout son appui au Liban afin qu’un nouveau gouvernement puisse prendre place le plus rapidement possible pour gérer cette crise humanitaire ainsi que sanitaire dans le cadre de la COVID-19. Des dons d’argent à La Croix-Rouge libanaise ont été faits et plus de 60 000 signatures ont été recueillies pour le retour du système français au Liban « pour les dix prochaines années ».

Le Liban continue de recevoir de l’aide ainsi que des dons des pays afin de se sortir de l’après explosion qui a mis à la rue plus de 300 000 personnes.

Sources :

https://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/2020-09-10/enorme-incendie-au-port-de-beyrouth-quelques-semaines-apres-l-explosion.php

https://www.985fm.ca/audio/325139/les-quebecois-ont-repondu-a-lappel-de-la-communaute-libanaise

https://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/2020-09-11/l-incendie-au-port-de-beyrouth-eteint-l-aide-humanitaire-affectee.php

https://www.tvanouvelles.ca/2020/09/11/une-partie-de-laide-humanitaire-decimee-par-lincendie-a-beyrouth

https://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/2020-09-12/liban-manifestation-pres-du-palais-presidentiel-40-jours-apres-l-explosion.php

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liban#Économie

https://ici.radio-canada.ca/recit-numerique/992/explosion-liban-cedre-livre-revolte

https://www.europe1.fr/international/au-liban-la-population-et-les-entreprises-ont-perdu-confiance-3989060

https://www.journaldemontreal.com/2020/09/02/le-liban-face-a-un-extreme-danger-ne-peut-pas-etre-abandonne-a-sa-solitude

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1728836/liban-beyrouth-explosion-port-aide-humanitaire-canada-transparence

https://news.un.org/fr/story/2020/09/1076202

https://urbania.ca/article/en-photos-voici-ce-que-jai-vu-a-beyrouth-apres-lexplosion

https://news.un.org/fr/story/2020/09/1078062

https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/beyrouth-le-cout-total-de-la-catastrophe-estime-entre-67-et-81-milliards-de-dollars-1238056

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1724460/beyrouth-explosion-mobilisation-aide

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/liban/evenements/article/liban-declaration-de-la-porte-parole-23-09-20

https://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/2020-08-07/comment-bien-aider-le-liban.php

Auteurs