Par Nina-Rose Cassivi

Crédit photo: Agence France-Presse

Qu’est-ce que le Marathon de Montréal représente?

Le Marathon International Oasis de Montréal est le rendez-vous annuel de milliers de personnes qui désirent courir une distance allant de 1km à 42,2km. Depuis plus de 30 ans, l’événement rassemble dans une ambiance festive tant les athlètes que les apprentis.

« Le Marathon de Montréal c’est un événement auquel la Ville tient parce que ça amène les gens qui sont peut-être moins actifs à s’initier à la course à pieds directement chez eux », indique Hadrien Parizeau, responsable des sports au comité exécutif de la Ville de Montréal (entretien téléphonique, 24 septembre2020).

Planifié pour le 19 et le 20 septembre, le promoteur du marathon a fait l’annonce le 28 août qu’il n’aura pas lieu cette année en raison du contexte lié à la COVID-19. Dans cette même annonce, on y déclare que l’organisation quitte la métropole pour l’édition suivante. « Après avoir évalué la viabilité future du Marathon international de Montréal, nous avons conclu que nous ne pouvons pas organiser l’événement en 2021 », peut-on lire sur la page Facebook de Rock ‘n’ Roll de Montréal.

Photo: Istock

Qui organise le Marathon de Montréal?

Le Marathon de Montréal est une initiative de la famille Arsenault depuis 1979, mais depuis quelques années, il appartient désormais à une nouvelle organisation.  Le marathon a en effet été vendu il y a quelques années au groupe américain IronMan. « À partir du moment où le groupe IronMan est devenu le propriétaire, quand on regarde les commentaires des coureurs, ça dit que c’était moins bien organisé que c’était », explique Hadrien Parizeau.

Il constate qu’en plus des problèmes organisationnels dénoncés par les participants, le marathon s’est désincarné de la ville de Montréal sous l’administration du groupe IronMan. « Depuis quelques années, il y a eu une diminution importante du monde de participants », soulève-t-il.

Hadrien Parizeau déclare qu’il s’agit d’un des marathons d’envergure à l’échelle mondiale. « Le maximum a été de 34 000 participants, c’est relativement un grand marathon sachant que le plus gros se situe autour de 50 000 personnes », précise-t-il. En effet, le Marathon de New York figure parmi le plus grand marathon au monde depuis 2013 où le nombre de coureurs s’est élevé à 50 266. Quant à celui de Montréal, le taux de participation a pris un nouveau virage, diminuant à 12 000 coureurs pour l’édition de 2019.

Crédit photo: Associated Press

Comment expliquer la diminution du taux de participation au Marathon de Montréal?

« Depuis ma première participation il y a cinq ans, j’ai remarqué au fil des éditions que l’organisation perdait de sa qualité », confie Vincent Turcot (entretien téléphonique, 21 septembre). Ayant participé quatre fois à l’événement, l’homme dit ne pas être surpris de cette baisse de participation. « Surtout quand on repense au marathon de 2019, la prochaine administration va vraiment devoir redoubler d’efforts », commente le coureur de 29 ans.

Crédit photo: Istock

Quelles ont été les embûches de l’édition?

Pour le Marathon de Montréal qui a été au cœur de plusieurs problématiques, 2019 a été une dure année. Patrick Neely, 24 ans, est décédé pendant son épreuve au demi-marathon. L’homme participait à l’épreuve du 21,1 km et était plus à risque à cause d’une malformation congénitale. Toutefois, sa bonne forme physique ne lui donnait aucune contre-indication pour effectuer le demi-marathon.

L’incident a mené à plusieurs remises en question quant à l’organisation de l’événement, notamment sur l’accès partiel, voire la non-accessibilité de défibrillateurs sur les lieux. En effet, les policiers ignoraient l’emplacement de ceux-ci et ce ne sont que 10 minutes suivant l’effondrement du coureur que les pompiers sont arrivés avec un défibrillateur.

« Il y a aussi eu le délai de 50 minutes, ce qui n’arrive jamais en temps normal », rappelle Hadrien Parizeau. Des milliers de coureurs ont été contraints d’attendre près d’une heure devant la ligne de départ, aggravant leur insatisfaction face à l’organisation.

Vincent fait partie de ceux qui ont franchi la ligne d’arrivée avec une heure de retard. « Pour un coureur, le temps est extrêmement important alors c’était improbable pour nous de partir une heure plus tard que prévu », explique le demi-marathonien.

Crédit photo: Nina-Rose Cassivi

Que font les marathoniens avec l’annulation de cette édition?

À défaut de ne pas pouvoir se rassembler, les coureurs doivent faire le deuil du marathon pour cette année. Avec son partenaire de course, Vincent s’est tout de même donné l’objectif d’accomplir le 21,1 km pour lequel ils se sont entraînés cette année.  « On ne fera pas de nouvelles rencontres, on ne pourra pas voir d’autres personnes courir avec nous. Ça va être très proche de l’entraînement, alors c’est sûr que ça ne sera pas pareil », admet ce dernier.

Quant à Hadrien Parizeau, il souligne l’initiative des coureurs qui s’organisent des marathons, seuls ou en petits groupes : « Souvent les marathoniens s’entraînent toute l’année alors ils sont résiliants et ils vont recourir l’année prochaine ». Il reconnaît cependant que le Marathon de Montréal est un événement singulier qu’on peut difficilement recréer : « Tu t’entraînes toute l’année dans ces rues-là et à la fin [au marathon] tu redécouvres ta ville. »

Crédit photo: Agence France-Presse

Qu’elles-sont les attentes pour les prochaines éditions du Marathon de Montréal?

Puisque le groupe IronMan a quitté la ville de Montréal, l’événement a besoin d’une nouvelle administration pour l’édition de 2021. « On a lancé un appel d’offre publique aux promoteurs québécois de course. On a décidé de le réincarner à la saveur québécoise et montréalaise et on a mentionné qu’on voulait aller vers un OBNL québécois », confirme le conseiller de la Ville.

Le processus étant entamé, l’annonce du prochain promoteur devrait avoir lieu bientôt. « On espère que les gens vont se réapproprier leur marathon et c’est pour ça qu’on va tout faire pour avoir une édition 2021 qui va répondre aux besoins des montréalais », affirme Hadrien Parizeau.

Sources :

https://www.tvasports.ca/2012/09/10/honneurs-aux-arsenault

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/2020-08-28/marathon-de-montreal-le-groupe-rock-n-roll-coupe-officiellement-les-ponts.php

https://www.runrocknroll.com/montreal/

www.tcsnycmarathon.org