Qu’est-ce qu’un budget participatif ? 

Un budget participatif est un processus de démocratie participative dans lequel des citoyens peuvent affecter une partie du budget de leur municipalité pour des projets collectifs. En d’autres termes, la Ville confie une partie de son budget à sa population. 

Très souvent, les projets retenus dans le cadre des exercices budgétaires visent à créer ou à améliorer des espaces publics favorables aux transports actifs. Il peut être question d’aménagements de haltes cyclables, l’éclairage de trottoirs, l’ajout de mobiliers urbains ou l’instauration d’un tout nouveau terrain de pétanque. 

Plusieurs villes dans le monde en proposent un chaque année et les budgets alloués diffèrent d’une municipalité à l’autre. À Paris, par exemple, c’est 5 % du budget d’investissement qui a été mis entre les mains des citoyens pour la période 2014-2020, pour un total de 750 millions d’euros, soit plus d’un milliard de dollars canadiens.

72468730_697216757452777_3190535495423623168_n.jpg Laurence Thibault

D’où vient cette idée de budget participatif ? 

C’est en 1989, à Porto Alegre, situé au sud du Brésil, qu’a vu le jour le premier budget participatif. Le maire de l’époque, Olivio Dutra, décide de confier le choix des priorités en matière d’investissement de la ville au 1,2 million d’habitants sous-représentés. Cette démarche a été perçue de manière positive par la population, puisqu’elle a principalement été issue de classes dites populaires durant près de 16 ans. 

Après quelques années d’expérimentation, Porto Alegre a permis aux citoyens et aux citoyennes de voter et de débattre les décisions financières de la municipalité en matière de services et d’infrastructures. L’idée au départ, explique la professeure au département de géographie de l’Université du Québec à Montréal, Anne Latendresse, était d’offrir plus de transparence par rapport à ce qui se faisait avec les finances de la Ville. 

« Dans une ville où il y a des inégalités, ça a permis de faire en sorte que des quartiers plus pauvres, moins bien dépourvus d’infrastructures finalement, rattrapent les quartiers de classe ouvrière, de classe moyenne », explique l’experte en démocratie participative. (entrevue téléphonique, 15 octobre 2019)

72568362_1311825582332622_677073968984752128_n.jpg Jean-Michel Clermont-Goulet

À quel moment le Québec a-t-il accueilli cette mesure participative ? 

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal a accueilli, en 2006, le premier budget participatif dans la province. La mairesse de l’époque, Helen Fotopulos, décide d’importer cette idée, à la suite d’un voyage d’observation à Porto Alegre. En 2009, lors des élections municipales, Mme Fotopulos est battue par Luc Ferrandez. Celui-ci décidera de mettre fin à l’initiative, car il ne « croyait pas en cet exercice », selon Anne Latendresse. Le tout aura duré trois années, mais lors de la dernière, l’arrondissement «n’avait plus d’argent pour réaliser les projets que les citoyens avaient identifiés», raconte-t-elle. 

Plusieurs municipalités québécoises ont emboîté le pas et ont mis en place des budgets participatifs au cours des deux dernières décennies, comme Baie-ComeauRimouskiMataneBoisbriand et Longueuil. Ces villes ont différentes approches les unes des autres et s’adaptent à leur manière, mais elles ont le même objectif.

Le printemps dernier, Luc Ferrandez a démissionné de son poste de maire d’arrondissement et l’écologiste et expert en budget participatif, Luc Rabouin, a été élu le 6 octobre dernier.

72942860_2507709616128298_6588209249124352_n.jpg Laurence Thibault

Qu’en est-il du budget participatif de la Ville de Longueuil ? 

Instauré le 24 septembre dernier, le budget participatif de la Ville de Longueuil permet aux Longueuillois et Longueuilloises de proposer des projets d’immobilisation, comme une infrastructure ou un équipement, d’une valeur maximale de 100 000 $. Pour les réaliser, ce sont, au total, 500 000 $ qui ont été mis à la disposition des résidents, explique la mairesse Sylvie Parent (entrevue téléphonique, 11 octobre 2019).

La Ville procèdera à l’analyse des propositions dès le 21 octobre prochain pour évaluer si celles-ci correspondent bien aux critères établis. C’est un comité formé de fonctionnaires qui s’occupe de cette vérification et celui-ci invitera les instigateurs et instigatrices des projets retenus à participer à un atelier de bonification le 20 novembre prochain. Contrairement à certaines idées préconçues, ces projets seront produits par la ville de Longueuil, et non par les citoyens. 

Si tous les projets reçus et validés totalisent plus de 500 000 $, un vote en ligne aura lieu du 13 janvier au 3 février prochain pour sélectionner les idées préférées. La somme complète du budget participatif provient des surplus du budget de 2017 et a été votée par les élus en 2018.

La mise en place de cette initiative était attendue depuis longtemps, puisque les deux partis municipaux — Action Longueuil et Longueuil Citoyen — avaient fait valoir ce projet lors de la dernière campagne électorale. Les idées retenues seront dévoilées en février 2020 et réalisées au cours de l’année.

pet.jpg Laurence Thibault

Un budget participatif aide-t-il la démocratie citoyenne ? 

Même son de cloche pour Xavier Léger, qui admet que la participation citoyenne est un incontournable et que les citoyens sont « les premiers experts » de leur quartier. « On croit que la consultation citoyenne et la participation des citoyens [doivent] être exécutées à longueur d’année et sur toutes sortes de projets », estime le chef de l’opposition.

La mairesse Sylvie Parent croit qu’il s’agit d’une circonstance opportune pour les citoyens de « contribuer à leur vie de quartier ». « C’est une belle plateforme pour se faire entendre », indique-t-elle. La Ville s’est notamment inspirée de Matane et de Rimouski, toutes les deux situées dans le Bas-Saint-Laurent, pour jeter les bases du budget participatif. 

Anne Latendresse, pour sa part, pense que les budgets participatifs actuels au Québec sont loin de satisfaire les « enjeux réels d’une démocratie dans les municipalités », mais que l’« on ouvre quand même un stade de participation pour les citoyens et les citoyennes qui veulent contribuer à améliorer leur espace de vie ».

dr.jpg Laurence Thibault

Quel est le processus établi par la ville de Longueuil? 

Même si cette démarche permettra de répondre plus directement aux besoins des citoyens, l’opposition estime que la date limite imposée par la Ville pour proposer des projets était trop courte. 

Xavier Léger, chef de l’opposition à la ville de Longueuil, explique que la municipalité de Verchères, par exemple, laisse plusieurs mois à ses citoyens pour la soumission. Il croit qu’à Longueuil l’échéance de moins d’un mois « ne favorisera peut-être pas la participation en plus grand nombre » (entrevue téléphonique, 10 octobre 2019). Mme Parent pense toutefois avoir fourni assez d’outils aux résidents, en offrant notamment une soirée d’information. 

De leur côté, les organismes communautaires ne peuvent pas participer à cette initiative, puisque seuls les individus peuvent proposer des projets à titre personnel. « C’est sûr que [pour] nous, toute initiative qui encourage la participation citoyenne, on voit ça d’un bon œil », mentionne le directeur général de la Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil, Martin Boire (entrevue téléphonique, 9 octobre 2019). Il pense qu’il est légitime « qu’il y ait des budgets distincts en fonction des objectifs » et espère que les projets soumis auront certainement un impact positif dans la communauté.

https://www.longueuil.quebec/fr/communiques/2019/premier-budget-participatif-citoyens-invites-contribuer-au-developpement-leur
https://budgetparticipatif.longueuil.quebec/
https://ville.vercheres.qc.ca/citoyens/vie-democratique/budget-participatif
https://unpointcinq.ca/article-blogue/budget-participatif-ville/
https://budgetparticipatif.paris.fr/bp/
https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/medium-large/segments/chronique/45687/budgets-participatifs-municipalites-diane-berard-eric-pineault
https://www.kaleidos.ca/plateformes/budget-participatif.php
https://www.budgetparticipatifquebec.ca/fr/