Alex Castro / The Verge

Qu’est-ce que Tiktok?

Tiktok est une très populaire application de courte-vidéo utilisée à l’échelle mondiale. Propriété de ByteDance, un fournisseur d’applications chinois, l’application a déjà été accusée par le gouvernement américain de collecter les données personnelles de ses utilisateurs.

Selon des données de Globalwebindex, 41% de ses 800 millions utilisateurs à l’échelle mondiale sont âgés entre 16 et 24 ans tandis que BusinessoApps (2019) rapporte que les internautes passent en moyenne 52 minutes par jour sur la plateforme.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Gilles_Sabrie-1024x683.jpg.
Gilles Sabrie / Getty Images

Pourquoi l’application fait-elle couler autant d’encre?

Depuis des mois, l’administration Trump et certains démocrates à Washington craignent que le régime communiste chinois puisse accéder aux données personnelles des 100 millions d’Américains qui utilisent l’application pour lancer des campagnes de désinformation. Nicolas Pellerin-Roy, chercheur associé à la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques, trace un parallèle avec les événements de Huawei, qui a été banni des États-Unis à la fin de l’année 2018 pour des raisons de sécurité nationale : « Comme dans le cas de Huawei, l’enjeu est surtout de savoir s’il y a un risque, même minime, que la quantité phénoménale d’informations qui atterrissent dans des serveurs chinois soient, à un moment ou à un autre, rendu accessible aux autorités chinoises et ainsi avoir des conséquences importantes. » (échanges de courriels)

Il ajoute d’ailleurs que les données collectées « pourraient permettre aux autorités chinoises de traiter et d’analyser des images avec de l’IA et du Big data, rendant possible de reconnaître des gens et des endroits. Déjà, la Chine le fait sur des flux vidéo en direct pour leur programme de crédit social, rien ne les empêcherait de faire de même avec un flux de données vidéo TikTok » .

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Jakub_Porzycki-1024x683.jpg.
Photo: Jakub Porzycki

Une entente imminente pour un transfert vers les États-Unis?

Samedi soir dernier, seulement quelques minutes avant la date butoir avant de bloquer l’accès à l’application aux Américains, le président a donné son accord partiel à une entente qui devra se conclure officiellement avant le 27 septembre. Oracle Corporation (ORCL) et Walmart (WMT) deviendraient actionnaires minoritaires de 20% d’une nouvelle entreprise nommée Tiktok Global, dont le quartier général sera basé au Texas, aux États-Unis.

Toutefois, une entente semble encore loin d’être officiellement conclue pour la vente de la plateforme mobile puisque la requête principale du président américain, qu’il a réitéré lors d’une conférence lundi est que les États-Unis doivent avoir le plein contrôle sur l’application en sol américain : « Elle sera totalement contrôlée par Oracle. Si on se rend compte qu’ils n’ont pas le plein contrôle, nous n’approuverons pas l’entente. »

Or, encore aujourd’hui, la confusion règne quant à savoir qui seront les actionnaires majoritaires de Tiktok Global. Un article de CNN rapporte que l’annonce initiale proposait que ByteDance maintienne 80% de la plateforme, contredisant les informations qu’avait rapportées par le président le même jour.

La décision de Trump est certainement brusque et sans concession, M. Pellerin-Roy rappelle que nous sommes à moins de 50 jours de la course à la présidentielle Américaine : « il faut comprendre que si TikTok est considéré comme une menace à la sécurité nationale, il y a également des millions de personnes qui l’utilisent et qui n’apprécieraient sûrement pas de soudainement perdre accès à l’application, à leur communauté, à leur gagne-pain. En cette année électorale, je ne crois pas que Trump désire être vu comme celui qui a bloqué l’accès à TikTok pour des raisons qui peuvent sembler absurdes pour bien des gens. »

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Kimberly_White_GettyImage.jpeg.
Photo : Kimberly White

Qui est Oracle Corporation?

Oracle Corporation, qui fait compétition aux géants de stockage infonuagique comme Adobe et Microsoft, a été cofondé par Larry Ellison, l’un des principaux supporteurs de Trump dans l’industrie de la technologie depuis son entrée au pouvoir. Possédant une valeur nette de 60 milliards de dollars, Ellison a cédé son poste directeur général à Safra Catz, qui a fait partie de l’équipe de transition de Trump en 2016. Il s’agit d’une deuxième acquisition de taille pour l’entreprise cette année alors qu’elle avait acquis la plateforme de vidéoconférence ZOOM en avril dernier.

Dans une entrevue accordée à Fox & Friends lundi dernier, Trump a affirmé que l’acquisition de Tiktok par Oracle et Walmart créera 25 000 nouveaux emplois.

Manjunath Kiran / Getty Images

Quel sera le rôle des nouveaux partenaires?

En faisant l’acquisition de 12,5% des actions de Tiktok, Oracle Corporation agira à titre de partenaire technologique pour l’entreprise. Elle prendra en charge les tâches de stockage de données personnelles comme les mots de passe.

L’autre partenaire, Walmart, devra partenaire commerciale. Le géant américain met la main sur une mine d’or puisqu’elle intègrera une boutique en ligne directement dans l’application.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est merlin_173760378_a962a3d2-0a78-4d25-81e5-af8a2de47798-superJumbo-1024x625.jpg.
Doug Mills / New York Times

Quel est le pouvoir réel de l’application Tiktok?

Le 20 juin dernier à Tulsa en Oklahoma, une action de sabotage d’un événement de campagne du clan républicain avait été mise en branle par un groupe de jeunes utilisateurs de l’application Tiktok pour coordonner l’achat de billet de participation à l’événement sans jamais y mettre les pieds. Le résultat de l’événement fut un échec monumental : seulement 6 200 personnes qui ont fait l’achat de billet ont réellement franchies les portes de l’amphithéâtre ayant une capacité de 19 000 personnes.

SOURCES:

https://www.cnn.com/2020/09/21/tech/tiktok-oracle-walmart-explained/index.html
https://www.ici.radio-canada.ca/nouvelle/1735355/trump-nest-pas-daccord-pour-tiktok-si-bytedance-garde-le-controle?depuisRecherche=true https://www.ici.radio-canada.ca/nouvelle/1720269/tiktok-crainte-risque-danger-securite-analyse-chine-parti-communiste-chinois-bitedance-douyin https://www.businessinsider.com/tiktok-app-online-website-video-sharing-2019-7

Auteurs